CMIM, mercredi le 12 mai

L’École In Vino Veritas soutient activement le Concours Musical International de Montréal (CMIM).Mercredi 12 mai, les finalistes Ying Li (Chine) et Yoichiro Chiba (Japon) ont présenté leur récital sur bande vidéo. Mme Li a fait preuve d’une compétence technique et d’une maîtrise du clavier de bout en bout et livra une brillante prestation. Si la sonate K.333 de Mozart avait beaucoup de relief et un tonus certain, un peu de nonchalance n’aurait pas nuit non plus (je pense ici à Mitsuko Uchida qui joue cette musique avec Sprezzatura, une élégance naturelle et sans en faire trop).En revanche Yoichiro Chiba est venu me chercher; Quelle expression dans les Kreisleriana op. 16 de Schumann, chaque mouvement peint une scène différente. Un petit souci cependant, je crois que nous n’avons pas entièrement quitté Schumann de toute sa prestation… la sonate de Scarlatti a conservé un peu de l’ambiance initiale. Mais ou cela pourrait lui coûter c’est le Stravinsky.Petrouchka est un ballet; même remarque que pour le Scarlatti, le goût romantique était bien présent et les phrasés n’auraient pas permis à M.Chiba de faire répéter une troupe de danseurs. Le caractère de l’œuvre en a souffert à mon avis. Le lyrisme n’était pas tout à fait en phase avec l’œuvre: un spectacle de marionnettes. Pour en avoir le cœur net, je suis allé lire un peu ce que Michel Philippot (qui fut mon professeur de contrepoint) en a dit. Michel Philippot, compositeur français, a écrit une biographie de Stravinski où l’on peut lire que Petrouchka est « un pantin qui lutte avec le déchaînement des formes hostiles symbolisé par le piano qui essaie de vaincre l’orchestre… Petrouchka qui est à peu près notre Guignol, à la fois lamentable et astucieux personnage, héros des théâtres de marionnettes et des spectacles de foires ». Pour mieux saisir le personnage de Petrouchka, on peut voir sur Youtube un extrait du ballet datant de 1976 avec (le grand!) Rudolph Noureyev.Est- ce que Yoichiro Chiba n’a pas livré une musique brillante? Non, ce fut plus qu’agréable à écouter, séduisant même, mais Petrouchka? Je ne sais pas ce que vont en penser les dix membres du jury. Souhaitons tout le bien à cet excellent pianiste japonais que j’aurais plaisir à aller écouter en concert.Mais, pourquoi ne pas suivre ces liens et en juger par vous même? https://vimeo.com/546842786https://vimeo.com/547609442

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s