Épine dorsale ferme et pierre humide dans mon verre? pardon!!!

D’accord,… en langue française, « épine dorsale ferme » (stiff  backbone), « squelette ferme » (stiff squeleton) n’est pas une expression utilisée, mais « pierre humide » (wet stone), « roche mouillée » ou « le vin est droit » le sont.

(Le texte suivant est de Mirjana Martic)

« Avis au spécialistes du Marketing : Les consommateurs n’apprécient pas le langage prétentieux des notes de dégustation.

Si l’on en croit les résultats d’un sondage réalisé pour le compte du détaillant indépendant britannique, Laithwaites, il faut parler simplement lorsqu’on décrit le vin. Le sondage révèle que 55 % des personnes interrogées trouvaient inutiles les qualificatifs fréquemment utilisés pour décrire les vins. La plupart des termes utilisés ne permettaient pas aux consommateurs de comprendre le goût du vin. Réalisé en ligne par One Poll, le sondage a porté sur 1 000 personnes. Non seulement les consommateurs trouvaient que les qualificatifs étaient inutiles, deux tiers d’entre eux considéraient même que les descriptions mentionnées sur l’étiquette ne correspondaient pas à ce qu’ils ressentaient eux-mêmes en ouvrant la bouteille. Seuls 9 % des personnes interrogées ont affirmé consulter les critiques spécialisées avant de choisir un vin.

Si certains mots étaient jugés utiles pour orienter son choix – par exemple « frais », « vif » ou « goût de pêche » – d’autres, comme « pierre humide » ou « squelette ferme », étaient considérés comme prétentieuxsans signification et sans aucun rapport avec le goût du vin. Six personnes sur dix ont affirmé que le meilleur moyen d’appréhender le style et le goût du vin était de faire ressortir un goût de fruit prononcé; ils ont déclaré par ailleurs que la mention des alliances mets et vins leur était utile. Près de la moitié des personnes interrogées ont considéré que l’utilité des qualificatifs serait améliorée si des termes modernes de tous les jours étaient employés.

Pour le consultant international de Laithwaites, Justin Howard-Sneyd MW, les résultats de ce sondage doivent alerter l’ensemble du secteur sur le fait qu’il est temps de changer d’habitudes. « La description d’un vin ne constitue pas une science exacte. Le vin et le goût sont très personnels et subjectifs ».  »

Article du Telegraph

In Vino Veritas!

Richard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s