Il n’y a pas de grands vins…

Il n’y a pas de grands vins, Il n’y a que de grandes bouteilles dit-on.

Ou plutôt de bonnes bouteilles.

Regardez bien la photo (cliquez sur la photo)  montrant deux bouteilles de Corton Charlemagne 1982 qui ont été débouchées lundi le 16 avril passé.

Celle de gauche à la robe cuivrée est oxydée alors que celle de droite à la robe dorée, et bien que présentant des odeurs rancios (noix), est encore agréablement buvable rappelant la note de jaune des vins du Jura.

Donc, un amateur qui aurait laissé  (oublié!) dans son cellier une caisse de ce grand cru Bourguignon serait déçu en ouvrant la première et pourrait soupçonner que le reste est irrémédiablement oxydé.

Mais non, toutes choses étant égale par ailleurs, la seconde bouteille raconte une autre histoire.

Le problème avec celle de gauche est que dès l’ouverture on pouvait constater que le bouchon avait perdu son étanchéité et que le vin l’avait complètement imbibé alors que le second bouchon a tenu bon.

Cette situation est un peu particulière car il est quand même rare de trouver des bouteilles de ce cru aussi vieilles (30 ans), le Corton Charlemagne ayant une durée de vie estimée de 5 à 25 ans.

In Vino Veritas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s